Bourse de Casablanca : L’IPO de TGCC devrait être bien accueillie par le marché (experts)

| Le 23/11/2021 à 19:57
Le groupe TGCC prépare son introduction à la bourse de Casablanca. D’après quelques experts du marché, cette opération devrait être bien accueillie par les investisseurs. Analyse.

TGCC, le groupe de travaux de construction et de BTP marquera l’unique introduction à la bourse de Casablanca de l’année 2021.

A rappeler que la dernière recrue de la bourse, Aradei Capital, s’est introduite en décembre 2020.

Cette introduction porte sur un montant de 600 millions de DH répartis entre une augmentation de capital de 300 millions de DH pour financer la croissance et le développement du group; les autres 300 millions de dirhams proviennent d’une cession partielle (33%) des titres détenus par le fonds MCIIC, géré par Mediterrania Capital Partners (MCP).

Le groupe TGCC a organisé une conférence de presse lundi 22 novembre afin de présenter son activité, ses ambitions et ses perspectives d’évolution. TGCC souhaite s’introduire en bourse afin de poursuivre sa croissance, en se basant sur trois principaux axes : internationalisation, verticalisation et diversification.

>> Lire aussi : IPO de TGCC : Ce qu’il faut savoir sur le nouvel arrivant en bourse et ses perspectives

LeBoursier a contacté quelques experts du marché boursier afin de récolter leur perception par rapport à cette prochaine IPO. Ceux-ci s’accordent à dire que cette opération serait bien accueillie par le marché.

Un directeur d’une société d’intermédiation boursière de la place nous confie que « le premier ressenti est plutôt positif ».

« TGCC est une marque qui est connue et reconnue. C’est un groupe qui a 30 ans d’expérience sur le marché. Il a fait ses preuves en termes de sérieux et de maîtrise du métier durant toutes ces années. Ces éléments sont très importants pour une entreprise qui souhaite s’introduire en bourse », explique-t-il.

Cette opération s’inscrit dans un contexte où « le marché est preneur, il y a de l’appétit », ajoute-t-il en soulignant « ce sont autant de facteurs qui démontrent que cette opération devrait bien marcher. Maintenant, il faut attendre de voir le déroulement de premières journée de souscription afin d’avoir plus d’éléments d’analyse ».

Un analyste chez une société de bourse de la place, lui, laisse comprendre que cette opération devrait être bien accueillie par le marché, indépendamment de ses fondamentaux. « C’est un nouveau ticket, la bourse a besoin de cela en tous cas pour les investisseurs qui cherchent de nouveaux papiers pour diversifier leurs portefeuilles. Le marché attend avec impatience une IPO pour pouvoir réaliser de la performance. L’opération devrait être bien accueillie avec l’excédent du cash qui existe sur le marché qui devrait être orienté potentiellement vers le marché Actions », anticipe-t-il.

Et d’ajouter : « De plus, vu qu’il s’agit d’un petit ticket, -c’est une petite capitalisation -, il y aura facilement de l’achat dessus, à l’image des dernières introductions à la bourse de Casablanca, notamment celle de Mutandis, même si ce n’est pas du tout comparable. C’était un ticket qui a trouvé preneur rapidement et il y avait de l’intérêt. La valeur a rapidement pris sur le marché ».

Mutandis a en effet gagné près de 38% depuis son introduction en décembre 2018.

S’ajoute à cette analyse, le niveau de dividende qui devrait être distribué par le groupe. « Même le dividende que le groupe a distribué auparavant ou qu’il promet de distribuer représente un bon Yield, qui est de 4%, par rapport à celui à la moyenne actuelle du marché qui tourne autour de 2,6 – 3%. Le groupe offre donc un bon rendement ».

Notre analyste souligne par ailleurs qu’ « il faut analyser les différents postes du groupe afin d’appréhender sa situation financière pour pouvoir apprécier le titre et voir s’il est bien valorisé ou pas. Aujourd’hui, le groupe affiche des indicateurs solides. Il y a un petit point à relever par contre. Il s’agit du niveau d’endettement et de la trésorerie. Pour le reste, qu’il s’agisse du chiffre d’affaires ou de la diversification du portefeuille du groupe, par exemple, il n’y a rien à signaler ».

Une valeur de croissance ou de rendement ?

La question qui se pose est de savoir si cette valeur serait une valeur de croissance ou de rendement. « Tout dépend de la stratégie du groupe », répond notre analyste.

Et d’expliquer : « Ça sera une valeur de croissance si le groupe envisage d’étendre ses activités en Afrique, comme il l’a promis sur la note d’information de l’opération. Maintenant, il faut attendre de voir la concrétisation de cette stratégie », pense-t-il.

Le DG de la société d’intermédiation, lui, pense que « c’est une valeur qui va combiner les deux, d’après les premiers éléments qui ont été présentés par le management. Le rendement s’avère plus intéressant que la moyenne du marché. De plus, il y a des choses qui viendront et qui ne sont pas dans le Business Plan qui a été présenté pour cette IPO. Il se peut qu’on ait de bonnes surprises côté croissance aussi »

La période de souscription s’étalera du 29 novembre au 3 décembre. La première cotation devrait prendre effet le 16 décembre 2021.

lire aussi
  • M.Ett | Le 1/12/2021 à 17:43

    Addoha : les réalisations sont positives mais la reprise se faite attendre

    Les réalisations du groupe Addoha affichent une bonne mine au titre des neuf premiers mois de l’année. Mais, un analyste trouve qu’on ne peut toujours pas parler de reprise si on se base sur les niveaux observées en 2019.
  • | Le 1/12/2021 à 17:42

    BMCI : le résultat net consolidé grimpe de 73,7% à fin septembre 2021

    Malgré la légère baisse de ses indicateurs d’activité, le groupe BMCI a pu dégagé un résultat net consolidé en forte hausse à fin septembre 2021, grâce en grande partie à la baisse du coût du risque en comparaison avec la même période de l’année précédente.
  • | Le 1/12/2021 à 10:35

    Crédit Agricole du Maroc: Résultat net consolidé en hausse de 73% à fin septembre

    Le groupe enregistre une progression des crédits distribués et de la collecte d'épargne à fin septembre. La marge sur intérêts et sur commissions ont progressé sur les neuf premiers mois de l'année. Le PNB consolidé du groupe s'accroit de 12% à 3,2 milliards de dirhams.
  • M.Ett | Le 30/11/2021 à 17:18

    Bourse : le retour du manque de visibilité se confirme, voici la stratégie de placement à adopter (expert)

    Un expert en placement boursier conseille aux investisseurs de rester attentifs à l’actualité, et d’adopter une stratégie d’investissement prudente en misant sur les valeurs de fonds de portefeuilles et sur celles qui gardent de bonnes perspectives d’évolution.